Le Master "Ingénierie, management et évaluation des politiques publiques"

Né de la fusion des masters « Conseil en évaluation et analyse financière publique territoriale »  et « Chargé de développement local », ce nouveau programme de master 1+2 perpétue l’école Rennaise dans le domaine de l’évaluation et du management des politiques publiques. Proposé par la Faculté des Sciences Economiques de l’Université de Rennes 1 et co-accrédité par l’Ecole Normale Supérieure de Rennes (ENS-Rennes), ce programme forme des cadres territoriaux et d’administrations centrales, ainsi que des consultants privés travaillant pour le compte du secteur public, dans les domaines du développement local et de l’aménagement du territoire, de l’évaluation et de la prospective financière, des indicateurs quantitatifs et qualitatifs du suivi et de l’évaluation ex ante et ex post des politiques publiques.

flag_of_france-svg

Enseignement en Français

Equipe pédagogique

Directeur de la mention Economie et management publics :

Responsables pédagogiques :

Secrétariat pédagogique :

Service de scolarité :

Pôle Entreprises et Collectivités :

Une formation complète

Trois champs de compétences

  • Evaluation des politiques publiques
  • Analyse financière publique territoriale
  • Développement économique
  • Le master prépare aux métiers de l’évaluation des politiques publiques, des finances locales et du développement économique territorial.
  • Des parcours professionnels variés s’offrent aux diplômés, avec des évolutions de carrière et ce, sans obligation de passer les concours administratifs.
  • La formation permet de travailler dans les services de l’Etat (à Paris comme en province), dans les collectivités locales (communes et intercommunalités, conseils départementaux et régionaux) mais aussi dans tous les satellites et partenaires de ces acteurs publics : sociétés d’économie mixtes, agences de développement et d’urbanisme, chambres de commerce et d’industrie, associations, entreprises privées bénéficiaires de délégation de services publics, bureaux d’études et cabinets de consultants.
  • Le master prépare aux carrières de chargés d’études, chargés de mission, manageurs et experts travaillant dans, avec ou pour le secteur public.

Des cours adaptés

Les cours portent sur les outils de l’évaluation et du management des politiques publiques, et leurs applications sur des champs thématiques variés : finances publiques locales et nationales, santé, environnement, infrastructures, transport, etc. Ils s’adressent aux étudiants désirant recevoir une formation solide sur les aspects méthodologiques et opérationnels de l’ingénierie des politiques publiques. Une part importante des enseignements est associée à la réalisation de travaux de groupe et travaux personnels, sous forme de dossiers à rendre, d’exposés, de cas concrets à étudier. La première année se déroule autour de cours présentant les connaissances de base à acquérir pour les métiers du secteur public. La deuxième année forme des cadres qualifiés et rompus aux méthodes de l’évaluation, de la finance et du management publics.

Master 1 : 60 ECTS (522 h + stage de 6 semaines minimum)

Semestre 1
UE 1.  FONDEMENTS THEORIQUES DE L’INTERVENTION PUBLIQUE
  • Economie publique
  • Justice sociale, inégalités et redistribution
UE 2. FINANCEMENT DES POLITIQUES PUBLIQUES
  • Fédéralisme financier et décentralisation
  • Économie de la taxation
UE 3.  CHOIX COLLECTIFS ET DEMOCRATIQUES
  • Sociologie des acteurs publics
  • Economie politique et choix social
UE 4. EVALUATION ET FINANCES PUBLIQUES
  • Méthodologie de l’évaluation publique
  • Finances publiques nationales et locales
UE 5. PROFESSIONNALISATION
  • Droit du secteur public
  • Méthodologie professionnelle
UE 6. METHODES STATISTIQUES
  • Econométrie des variables quantitatives
  • Méthodologie des enquêtes
UE 7. LANGUES: Anglais (obligatoire), Espagnol ou Allemand (optionnel)
Semestre 2
UE 8. SANTE ET ENVIRONNEMENT
  • Economie de la santé
  • Economie de l’environnement
UE 9. EDUCATION ET CULTURE
  • Economie de l’éducation
  • Economie de l’art et de la culture
UE 10. AMENAGEMENT ET INFRASTRUCTURES PUBLICS
  • Transport et logistique durable
  • Aménagement et politiques foncières
UE 11. DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET EMPLOI
  • Politiques de l’emploi
  • Développement économique
UE 12. DEVELOPPEMENT DURABLE
  • Politiques du développement
  • Stratégies de transition pour le développement durable
UE 13. METHODES STATISTIQUES AVANCEES
  • Econométrie des variables qualitatives
  • Analyse des données
UE 14. STAGE

Master 2 : 60 ECTS (480 h + stage de 4 mois minimum)

Semestre 1
UE 1.  MANAGEMENT ET DROIT
  • Anglais
  • Animation de réunions
  • Pilotage des programmes publics
  • Droit public appliqué
  • Gestion des projets publics
UE 2. ANALYSE FINANCIERE
  • Comptabilité
  • Contrôle de gestion
  • Diagnostic financier des collectivités territoriales
  • Prospective et modélisation financières territoriales
  • Gestion de l’endettement public local
UE 3. STATISTIQUES ET LOGICIELS
  • Data science
  • Statistique descriptive et inférence
  • Econométrie
  • Méthodes d’enquête et analyse des données
  • Recherche opérationnelle et localisation des équipements publics
  • Analyse prospective et prévision
Semestre 2
UE 4. EVALUATION ECONOMIQUE
  • Analyse d’impact budgétaire
  • Analyse coût-bénéfice
  • Analyse coût-efficacité
  • Méthodes contrefactuelles
  • Indicateurs composites et évaluation multicritère
  • Benchmarking
UE 5. DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE
  • Analyse économique du territoire
  • Droit de l’aménagement économique
  • Acteurs du développement économique
  • Stratégies de développement territorial durable
  • Outils de développement économique
UE 6. STAGE OU MÉMOIRE DE RECHERCHE (au choix)
  • STAGE
  • MÉMOIRE DE RECHERCHE & FORMATION PRE-DOCTORALE  DE L’ENS (Advanced Microeconomics, Experimental Economics, Applied econometrics, How to publish?)

Programme détaillé de la formation avec le volume horaire : M1-M2-EconomieEtManagementPublics-v17-30-03-2017

Qualifications acquises

L’étudiant (e) est capable de :
  • Organiser, animer des partenariats et piloter des programmes publics (logiques d’acteurs, méthodes et techniques de concertation et de négociation, méthodes et techniques d’élaboration de cahier des charges, de tableaux de bord et de suivi) ;
  • Élaborer et suivre un budget ou un plan de financement (principes de la comptabilité, de la gestion, règles et procédures de subventionnement des projets) ;
  • Réaliser des études statistiques et économiques (méthodes et techniques d’analyse qualitative et statistique, méthodes de collecte, d’analyse et de synthèse de données) ;
  • Évaluer des projets et politiques publiques (méthodes et outils d’évaluation économique) ;
  • Définir et mettre en œuvre des orientations stratégiques en termes de développement et redynamisation d’un territoire (méthodes de pilotage, animation du réseau des acteurs locaux, logiques de contractualisation des projets).

Insertion professionnelle

Des compétences recherchées :
Entre la conception des politiques publiques, le suivi de leur soutenabilité financière et l’évaluation de leurs résultats et impacts, les diplômés du M2 IMEPP valorisent leurs compétences dans un large panel d’employeurs et ce, sans obligation de passer les concours administratifs.
Ils occupent des postes de haut niveau avec des niveaux de rémunération élevés (niveau ingénieur et carrière en rapport) dans les cabinets de conseil, principalement dans le domaine de l’évaluation, l’audit financier et du développement économique.
Les collectivités territoriales et les ministères constituent également une source d’emplois et de fonctions variées : analyse économique, évaluation des politiques publiques, emplois administratifs, financiers, développement économique, etc.
 Enfin, les diplômés peuvent s’orienter vers des études de doctorat (parcours mémoire de recherche).

Exemples de métiers

Le master mène à des métiers variés :
Responsable des finances (Rennes Métropole, Conseil Régional de Bretagne, Conseil Département de l’Eure, Nantes Métropole), analyste de risque et gestion de dette publique dans les banques (Crédit Agricole, Caisse des Dépôts et Consignations, Société Générale), chargé de mission évaluation et prospective des politiques publiques, consultant senior collectivités publiques (Mazars, KPMG, Ressources Consultants Finances, Stratorial Finances), budget manager (Commission Européenne), chargé d’évaluation (Département du Nord), responsable contrôle de gestion et préparation budgétaire, chargé d’études économiques (Ministère de l’Education, Haute Autorité de Santé), chargé de développement local (Chambre de Commerce de Rennes, Communauté d’agglomération de Vitré, Agence de développement économique de Lannion), directeur général des services (communes et communautés de communes).

Une formation de haut niveau

Les enseignants-chercheurs du Master sont spécialisés dans les thématiques du secteur public (économie publique, santé, environnement, droit public, choix social, évaluation, etc.). Leur travaux donnent régulièrement lieu à des publications dans des ouvrages spécialisés, nationaux ou internationaux. Ils ont de plus collaboré avec de nombreux acteurs de la sphère publique et parapublique : OCDE ; Banque mondiale ; Agence française pour le développement ; Bretagne Développement Innovation ; Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville ; Ministère de la santé et des sports ; Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État ; Haute Autorité de Santé ; Direction générale des collectivités locales ; Cour des comptes ; Caisse des dépôts et consignations ; Rennes Métropole ; Agence d’urbanisme de Rennes (AUDIAR) ; Assemblée des Communautés de France (AdCF) ; France Urbaine ; Observatoire des finances et de la gestion publique locale ; la Banque Postale (service « études et collectivités locales ») ; etc.

La formation est élaborée en partenariat avec le milieu professionnel et s’enrichit de l’expertise d’intervenants spécialisés:

  • Pierrick Allard, Directeur Pôle d’Equilibre Territorial et Rual (PETR), Pays de Ploërmel – Cœur de Bretagne
  • Bernard Andrieu, Président du Cabinet Orféor
  • Philippe Berna, ‎Conseil en communication, management et conduite du changement concerté
  • Mamar Djellal, Responsable activité développement économique, Citédia
  • Alexis Eidelman, Directeur du projet Gouvernance de la Donnée chez ETALAB, Direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat
  • Charles Gauthier, Directeur des finances et de la commande publique, Rennes Métropole et Ville de Rennes
  • Lucile Joubert, Chargé de mission, Service budget-comptabilité, Rennes métropole
  • Guillaume Paris, Directeur général des services, commune nouvelle de Saint-James
  • Yann Le Meur, président du Cabinet Ressources consultants finances
  • ‎Typhen Livet, Chargée de mission contractualisation Europe-Région au Pays des vallons de Vilaine
  • Cyriaque Moreau, Analyste financier – Responsable du service, Rennes Métropole
  • Philippe Turquet, Responsable du contrôle de gestion – contrôle interne, Conseil régional de Bretagne

Le master possède un réseau de plus de 200 entreprises et organismes partenaires qui sont régulièrement mobilisés pour intervenir dans la formation, proposer des stages et embaucher les diplômés.

Le laboratoire d’accueil, le CREM (Centre de Recherche en Economie et Management) associe le CNRS et les chercheurs des universités de Rennes 1 et Caen. Avec plus de 240 membres, notre laboratoire est l’un des plus importants centres français de recherche appliquée en économie et gestion. Les travaux scientifiques des chercheurs en économie et finance publiques du CREM donnent lieu à des publications de haut niveau dans des journaux scientifiques internationaux : Journal of Public Economics, Public Choice, European Journal of Health Economics, Review of International Organizations, European Journal of Law and Economics, etc.

Le CREM est dans les classements mondiaux :

  • Ideas : le CREM fait partie des 5% des meilleurs laboratoires mondiaux.
  • Ideas : le CREM est classé 37 au niveau mondial pour la thématique “décision collective”.

Les étudiants peuvent participer aux activités organisées par le “Condorcet Center for Political Economy”. Le centre Condorcet est une entité du CREM où des universitaires de tout pays peuvent se rencontrer afin de travailler sur des projets de recherche communs dans un environnement propice et dynamique. Ce centre organise des workshops et des conférences, propose des documents de travail dans le champ de l’économie politique et de l’évaluation des politiques publiques, et développe des partenariats avec d’autres instituts de recherche.

Vous souhaitez bénéficier d’une expérience à l’étranger ? De nombreux possibilités s’offrent à vous. Il est possible d’envisager une mobilité internationale :

  • dans le cadre du master IMEPP : mobilité Erasmus ou stage à l’étranger en première ou deuxième année.
  • dans le cadre du master international : année ou semestre d’étude à l’étranger en master 2 avec obtention de doubles diplômes.

Comment candidater ?

Formation initiale (étudiants) :

  • Campagne de recrutement du 18 avr. 2017 au 29 mai 2017 (première et deuxième année de master)
  • Mentions de licences conseillées : économie et gestion, économie, ou équivalent.
  • Critères d’examen des dossiers : dossier, entretien possible.
  • Candidature en ligne : http://candidatures.univ-rennes1.fr
  • Pour tout renseignement : Service scolarité – 02 23 23 35 59 – eco-scol@univ-rennes1.fr

Formation continue (formation tout au long de la vie) :

Vous êtes une entreprise ? Soutenez nos actions via la taxe d’apprentissage

La maîtrise des outils financiers et comptables des collectivités, ceux du développement économique et des bases de données donnent une compétence recherchée sur le marché du travail, et permet aux diplômés de s’insérer aisément dans le milieu professionnel des administrations publiques, des chambres consulaires et des cabinets de consultants. Soutenez nos actions visant à améliorer la qualité de notre formation et participez à la professionnalisation de nos étudiants en versant la taxe d’apprentissage.